Centre Médical des Nations Bruxelles Belgique Clinique Privée Hopital Home, retour à la page d'accueil

Centre d'Ophtalmologie des Nations

Centre d'Ophtalmologie des Nations Bruxelles Belgique
  1. Tel : + 32 (0)2/660.56.88
  2. Email :
  1. Dr.Vandorselaer Prof.Willermain
  2. Dr Cabay Dr Catherine
  3. Dr De Jong Mme Teixeira


  4. Le Centre d'Ophtalmologie
  5. Les Maladies des Yeux
  6. La Chirurgie des yeux
  7. Les examens oculaires
  8. Les Lasers en ophtalmologie
  9. L'Orthoptie
  10. Liens Utiles en Ophtalmologie

La Chirurgie de la Cataracte

Définition :

La cataracte est une opacification progressive de la lentille naturelle située dans l'oeil, juste derrière la pupille. Le seul traitement de la cataracte est l'extraction chirurgicale de la lentille et son remplacement par une lentille artificielle lorsque le confort visuel du patient est altéré.

La Cataracte : Opération, chirurgie de la cataracte.

La technique :

L'oeil est dilaté avant l'opération. Une incision de 3 mm est réalisée à la périphérie de la cornée. La capsule du cristallin est ouverte à sa face antérieure. Le cristallin est divisé en fragments avec des ultrasons et avalé à l'aide d'une sonde. Enfin, une lentille pliable est injectée à travers l'incision de 3 mm pour remplacer le cristallin naturel. La plupart du temps, aucune suture n'est nécessaire.

Anesthésie :

Toutes les anesthésies sont possibles dans le cadre de la chirurgie de la cataracte : anesthésie générale, anesthésie locale rétrobulbaire (injection derrière l'oeil), anesthésie topique (avec de gouttes anesthésiantes sur l'oeil), ou anesthésie topique assistée (gouttes anesthésiantes et injection intraveineuse d'un produit décontractant qui n'endort pas par un anesthésiste). La plupart du temps, les interventions sont réalisées sous anesthésie topique ou topique assistée.

Indications Opératoires :

L'opération de la cataracte est réalisée quand la cataracte réduit la vision et/ou le confort visuel du patient. Ce critère est assez subjectif et peut varier d'une personne à l'autre. Contrairement à certaines idées répandues, il n'est pas utile d'attendre que la cataracte soit "bien mûre" ! Une cataracte trop évoluée peut, au contraire, exposer l'oeil à un taux plus élevé de complications opératoires et parfois empécher le chirurgien de réaliser l'intervention à l'aide des techniques les plus récentes. Il existe toutefois des contre-indications à la chirurgie de la cataracte : dégénérescence maculaire, cornée fragile (trop peu de cellules, .... . Dans ces cas, l'intervention sera retardée le plus longtemps possible.

Expérience :

Les interventions de cataracte sont connues depuis l'Antiquité. La technique la plus récente est la phacoémulsification du cristallin par ultrasons décrite ci-dessus.

Résultats :

La phacoémulsification du cristallin est une technique sure et efficace : moins de 1% de complications lorsqu'elle est pratiquée par un chirurgien expérimenté.

Cette technique permet, outre le retrait de la cataracte, de corriger les défauts de la vision myopie et hypermétropie) : avant l'opération, une échographie de l'oeil est réalisée et permet de déterminer avec précision l'implant à introduire dans l' oeil à la place du cristallin naturel. Depuis peu, des implants multifocaux sont disponibles sur le marché et permettent dans 80% des cas au patient de se passer totalement de lunettes (pour la vision éloignée comme pour la vision de près.

Récupération postopératoire :

La récupération postopératoire est rapide : quelque heures à quelques jours en fonction de l'état d'avancement de la cataracte.

Complications :

Le résultat recherché ne peut jamais être garanti car il dépend des phénomènes de cicatrisation avec des variations individuelles. Une correction complémentaire par lunettes est parfois nécessaire.

Ce type d'opération n'échappe pas à la règle selon laquelle il n’y a pas de chirurgie sans risque. Même si celui-ci est très faible, des complications allant des plus anodines aux plus graves sont possibles.

Voici les principales complications : la rupture de la capsule du cristallin, la décompensation cornéenne (oedeme de la cornée), l'oedème inflammatoire spontanné de la rétine, le décollement de la rétine, l'infection postopératoire (1/1000), ...Parmi les conséquences possibles de ces complications, on peut citer la perception de halos, une tendance à l’éblouissement, une secheresse oculaire, une réduction de l’acuité visuelle même avec correction, une gêne à la vision nocturne, une vision dédoublée , une déformation des images, un abaissement de la paupière supérieure. Ces complications transitoires ou définitives peuvent parfois nécessiter un traitement médical ou chirurgical. Dans des cas exceptionnels, comme pour toute chirurgie oculaire, les complications peuvent prendre un caractère de gravité conduisant à la perte de la vision, voire à la perte de l’œil. Cette éventualité est tellement exceptionnelle que sa fréquence est impossible à évaluer.

  1. Centre Médical des Nations
  2. 127, avenue Franklin Roosevelt - 1050 Bruxelles - Belgique
  3. Tel/Fax: + 32 2 660 56 88
  4. Url: www.medinations.be - Email:
  5. © Copyright 2005 - Tous droits réservés
  6. Dernière mise à jour